© Photo: Didier Bonny

  • Considérant les condamnations internationales, y compris par la Suisse et les villes suisses dont Genève, de l’invasion et de la destruction par l’Etat russe de la République ukrainienne (ci-après l’Ukraine) ;  
  • Déplorant que les personnes déplacées par cette guerre se comptent déjà par million à l’intérieur de l’Ukraine ;
  • Constatant que la situation est dramatique et inquiétante pour le sort de la population civile restée sur place ; Souhaitant soutenir toutes les démarches entreprises directement ou indirectement en faveur de la population par les organisations indépendantes, telles que le CICIR, Amnesty international ou la chaine du bonheur ;
  • S’engageant pour la protection et l’aide aux personnes dans les zones de guerre ;
  • Rappelant que la Ville de Genève est attachée à l’application du droit international humanitaire et engagée pour le respect des droits humains et de la paix ;
  • Faisant suite à l’octroi par le Conseil administratif de 100’000 francs le 3 mars dernier
  • Formulant le souhait que les valeurs démocratiques, la coexistence pacifique et respect des droits humains puissent être assurés ;

Le Conseil municipal
Vu l’article 30, alinéa 1, lettre d), de la loi sur l’administration des communes du 13 avril 1984;
Sur proposition de plusieurs de ses membres
décide:

Article premier. –Il est ouvert au Conseil administratif un crédit budgétaire supplémentaire de 500’000 francs destinés à apporter de l’aide sur place à la population ukrainienne.

Art. 2. – Les charges prévues à l’article premier seront couvertes par des économies équivalentes de charges ou par de nouveaux revenus dans le budget de fonctionnement 2022 de la Ville de Genève.

Art. 3. – Les charges prévues à l’article premier seront imputées aux comptes budgétaires 2022 sur le chapitre 36, politique publique 59, cellule xxx.