Avec cette motion Verte, acceptée par 34 OUI, le Conseil municipal charge le Conseil administratif d’étudier la possibilité d’installer des buvettes temporaires mobiles et des fontaines au plus proche des aires de jeux. Cette proposition découle directement de la demande de parents et permet de répondre à différents besoins: un enjeu de sécurité (puisqu’on permet aux accompagnant-e-s de se rafraîchir sans quitter les plus jeunes des yeux), mais également un enjeu de convivialité entre les familles qui se retrouvent parfois chaque semaine à la pataugeoire ou au parc. 

Ce projet est d’autant plus urgent pour les Vert-e-s qu’il relève de l’adaptation de notre quotidien au réchauffement climatique. Il est indispensable pour notre groupe de mettre en œuvre des solutions concrètes pour renforcer l’accès à l’eau potable pour toutes et tous et de créer des espaces ombragés dans chacun des quartiers. Cette motion répond à cet impératif. Pour Laurence Corpataux, première motionnaire,

l’accès à l’eau étant primordial, nous sommes favorables à la mise en place de points d’eau supplémentaires qui permettront à toutes et tous de s’hydrater gratuitement selon leurs besoins

Le travail constructif en commission a permis de concilier les activités proposées avec une limitation des nuisances : les buvettes seraient ouvertes uniquement de jour, utiliseraient de la vaisselle réutilisable et proposeraient des boissons locales. Ce dernier ajout permet de valoriser aussi le travail des producteurs et productrices locaux.

 

Autres textes votés

Les Vert-e-s saluent également le vote des textes suivants : 

  • L’ouverture d’un crédit de 3 062 400 francs destiné à la mise en place et à la rénovation des bornes escamotables automatiques dans plusieurs sites et en particulier en Vieille-Ville. Pour Alpha Dramé, Conseiller municipal, « ce projet est attendu depuis longtemps par les associations d’habitant-e-s qui souhaitent réduire la circulation en Vieille-Ville en réservant l’accès aux riverains, commerçant-e-s, services d’urgence, taxis, personnes à mobilité réduite et finalement aux ayants droits. »
  • L’ouverture d’un crédit budgétaire supplémentaire de 669 000 francs pour, notamment, créer rapidement un point d’eau au quai Ansermet, tel que demandé par la Maison de quartier de la Jonction. « Les Vert-e-s se réjouissent du renforcement de l’accès à l’eau dans tous les quartiers, y dans ce cas au Parc du chat qui n’en disposait pas », explique Delphine Wuest, Conseillère municipale.
  • La poursuite du Plan Lumière II, tout en réalisant un équilibre subtil entre la préservation de la biodiversité et les besoins des usagers et usagers de l’espace public. Pour Valentin Dujoux, « Les Vert-e-s saluent un projet équilibré, qui prend en compte à la fois la nécessité de développer une trame noire pour la biodiversité tout en garantissant la sécurité des cyclistes, des piétons et des personnes qui ont certaines craintes la nuit ».
  • Le traitement de différentes propositions concernant la Zone Industrielle des Charmilles (ZIC). Les Vert-e-s soutiennent le maintien de l’affectation du site en zone industrielle, la dernière de la Ville de Genève. Pour Vincent Milliard, « Les Vert-e-s soutiennent l’action du Conseil administratif visant à développer des projets innovants à la ZIC, tout en conservant son caractère artisanal ». 

Valentin Dujoux

Chef de groupe – Conseiller municipal

Hanumsha Qerkini

Vice-cheffe de groupe – Conseillère municipale