Réunis ce soir en Assemblée générale à la Maison des Associations, les Verts de la Ville de Genève ont pris position en faveur de la dernière étape de la rénovation de la Plaine de Plainpalais par 21 oui, 7 non et 4 abstentions. Ils soutiendront donc ce projet qui, à l’heure actuelle, constitue la seule alternative permettant de finaliser la rénovation de cette rhombique place débutée il y a déjà 20 ans[1]

Durant les débats, les enjeux suivants ont plaidé en faveur du projet :

  • l’accessibilité facilitée aux marchés pour les usagers, les commerçants et les personnes en situation de handicap ;
  • l’attachement des habitants pour les arbres sera respecté grâce au remplacement progressif des végétaux ;
  • Les positions des opposants étant figées et antagonistes, le refus du projet déboucherait sur un statu quo amené à s’éterniser ;
  • la substitution des arbres existants par des essences mieux adaptées au contexte de la Plaine ;
  • la mise aux normes des dispositifs à destination des commerçants ;
  • le fait que le projet réponde aux besoins sociaux, économiques et environnementaux.

La question du traitement réservé aux arbres vieillissants ou malades était au cœur des préoccupations. En effets, les Verts demeurent très attentifs au respect de l’intégrité des feuillus existants et demandent que les atteintes portées soient limitées au maximum. A ce titre, ils déplorent le manque de transparence dont les autorités ont fait preuve en abattant, à la hâte, des végétaux désignés malades.

Enfin les Verts constatent, une fois de plus et en dépit de leurs demandes, qu’aucun aménagement cyclable n’a été prévu sur ce losange. En conséquence, les cyclistes désireux de se mettre à l’abri du flot de véhicules déversé par les artères jouxtant Plaine de Plainpalais ne bénéficieront toujours pas d’un espace sécurisé.


[1]1er crédit d’étude proposé en 1996